Grève reconduite au collège Rosa PARKS de Gentilly

Trois jours de grève les 6, 7 et 8 septembre pour dénoncer le manque de moyens

Les demandes d’une infirmière, d’un professeur d’Anglais, d’un professeur d’EPS, d’un 2ème CPE et de 4 heures de DHG n’ont toujours pas été satisfaites.

L’Inspection Académique a opposé une fin de non recevoir mercredi.
Un courrier de demande d’audience au Rectorat est resté sans réponse jeudi.

Résultat : 75% de grévistes vendredi encore à Gentilly.

Les parents s’associent au mouvement ce jour

Communiqué du 6 septembre :

Le Collège Rosa Parks de Gentilly est en grève mercredi 6 septembre 2017 pour dénoncer une diminution récurrente des moyens accordés à l’établissement pourtant classé REP.

Au regard des effectifs qui ne cessent d’augmenter (495 élèves accueillis cette année = capacité maximale atteinte, moins d’un mètre carré par élève dans la cour, aucune visibilité pour les surveillants) et des classes qui restent surchargées depuis 4 ans, aucune évolution positive n’est constatée en cette rentrée, bien au contraire.

En effet, il nous manque encore un BMP en EPS et un en Anglais, une infirmière mutée non remplacée, un 2ème poste de CPE et des heures de DHG.

Nous demandons par ailleurs une ressectorisation des élèves dès la rentrée 2018.

COMMUNIQUE DE PRESSE DES PERSONNELS ENSEIGNANTS
DU COLLEGE ROSA PARKS DE GENTILLY (94)

Grève des enseignants Jeudi 7 septembre 2017

Les enseignants du collège Rosa Parks à Gentilly, établissement classé REP, ont décidé de reconduire le mouvement de grève initié depuis le mercredi 6 septembre, premier jour de cours pour les élèves. .

Suite à l’augmentation régulière du nombre d’élèves dans l’établissement, notre collège atteint aujourd’hui les limites de sa capacité d’accueil (495 élèves).

De ce fait, les conséquences sont nombreuses :
-  Un seul CPE pour gérer près de 500 élèves
-  Elèves entassés dans une cour de récréation trop exiguë
-  Difficultés de circulation dans les couloirs
-  Classes surchargées

D’autre part, il manque à ce jour une infirmière, un professeur d’EPS, un professeur d’Anglais.

Face à la gravité de cette situation, qu’il était néanmoins possible d’anticiper de la part du rectorat, l’ensemble de la communauté éducative ainsi que les parents d’élèves élus de la FCPE ont alerté à plusieurs reprises l’année dernière les services de l’Inspection Académique (courriers, audiences, conseil d’administration). Nous avons notamment revendiqué des besoins supplémentaires afin d’assurer le fonctionnement normal de l’établissement, de bonnes conditions d’études et la sécurité de tous.

Mercredi 6 septembre, une délégation composée d’enseignants, de la principale et son adjointe, de la maire de Gentilly Mme Tordjman, et d’élus du Conseil Départemental Mme Aggoune et Mr Traoré, a été reçue à l’Inspection Académique. A l’issue de cet entretien, aucun moyen supplémentaire n’a été proposé de la part de l’IA et la situation reste bloquée.

Nous poursuivons donc le mouvement et demandons à être reçus de toute urgence au Rectorat de Créteil.

Les enseignants grévistes du collège Rosa Parks de Gentilly

Imprimer l'articleImprimer télécharger l'article en pdfPDF FLux RSSRSS Envoyer l'article par mailenvoyer l'article par mail envoyer  
plan | nous contacter | permanences téléphoniques | légal | (x)html validcreation site internet Paris: AL, graphiste developpeur freelance
SNES Créteil - 3 rue de Gouyon du Verger - 94112 Arcueil cedex - tel : 01.41.24.80.54 / fax : 01.41.24.80.61